Agenda

The Wedding Present + SHOWSTAR

17 Septembre 2019 / 20:00

Concert spécial pour le 30ème anniversaire de l'album BIZARRO.

The Wedding Present

"David Gedge de The Wedding Present a écrit quelques-unes des meilleures chansons d'amour de l'histoire du Rock'n' Roll. Vous pouvez le contester, mais j'ai raison et vous avez tort !" John Peel.

The Wedding Present a eu dix-huit tubes du Top 40 britannique... pas mal pour un groupe qui, depuis sa création, a refusé obstinément de jouer le jeu de l'industrie du disque. C'était en 1985, lorsque David Lewis Gedge est monté à bord d'un autocar National Express à Londres avec 500 disques emballés dans une paire de valises de sa mère. C'est ainsi que le premier single "GO OUT AND GET'EM BOY!" a été transporté de l'usine de pressage, livré à la société de distribution, et que The Wedding Present est né. Cet esprit pionnier a toujours été au cœur de la philosophie du groupe. Depuis GEORGE BEST, "un délice absolu"[NME], le premier album complet, ce groupe a tracé son propre chemin, souvent excentrique, mais toujours attrayant.

30 ANS DE BIZARRO

"En 1989, Les Weddoes signent sur une major. Et là, c'est la claque. Sans doute est-ce l'influence de Steve Albini, qui a participé à cet album, mais le son n'a jamais été aussi métallique et tranchant. Le résultat : un côté Smiths cradingue et amphétaminé, tant dans la voix et les instrumentations que dans l'humour noir, le tout mâtiné de Velvet 'old style', auquel ils ont emprunté les bourdons de guitare saturée qui font décoller l'ensemble. "Kennedy" est une merveille à tous ces points de vue. On sent au fil des morceaux se dégager une atmosphère, à la fois pessimiste et sereine. Les structures sont carrées mais regorgent de bonnes idées, comme les riffs boogie de "Take Me!", ou les accélérations suspendues de "Crushed", que l'on croirait sorties d'une comptine pour enfants. Et même quand ça ralentit ("What Have I Said Now ?"), ça donne envie de se rouler par terre.

L'un des grands albums méconnus de la noisy pop anglaise."

Chronique sur www.xsilence.net

SHOWSTAR

C’est le début de la fin.
C’est ce que hurle Showstar dans son nouvel album, en dehors du temps, en dehors des modes. Un cinquième album enregistré en cinq jours dans la campagne wallonne, poussé par l’urgence mais au terme d’un processus créatif lent, tortueux, presque douloureux. Et cela se ressent dans les ambiances sombres et les textes cynico-tragiques qui poussent le groupe à explorer des territoires jusqu’alors inconnus. La bise se lève, le temps se rafraîchit, l’humeur n’est plus à la joie et la candeur des débuts fait place à un constat implacable. Shoegaze ? Powerpop ? Cold Wave ? A quoi bon étiqueter Showstar qui fait tout pour s’en défaire, se démène pour ne pas se laisser enfermer et va jusqu’à faire disparaître son nom sur les pochettes des deux derniers albums. Le groupe s’efface progressivement derrière sa musique, le nom s’estompe, restent les mélodies acérées, les murs de guitares et la volonté d’aller voir ailleurs.

Vous aimerez aussi…

08 Octobre 2019 / 20:00

DARAN - TOURNEE SOLO

01 Novembre 2019 / 20:00

DAGOBA