Agenda

LES HORAIRES

20:00 HUGO BARRIOL
21:00 JOE BEL

Progress Booking présente

JOE BEL

Instinctive et autodidacte, Joe Bel donne ses premiers concerts seule à la guitare. Née d’une famille cosmopolite, traversée par les émotions de la soul, de la folk et du rock qui tournent sur les vinyles familiaux, elle trouve très vite dans l’écriture une aide indispensable pour traverser les épreuves et se dépasser quoiqu’il arrive. Mais c’est seulement après avoir donné naissance à son fils qu’elle ose monter sur scène pour la première fois.

Après une tournée avec Asaf Avidan et son second EP en 2015, la chanson « Hit the Roads » est choisie pour la campagne de publicité Longchamp réalisée par Peter Lindbergh, puis c’est le réalisateur de cinéma Cyril Gelblat qui lui demande d’interpréter à l’écran une chanteuse en devenir dans son film « Tout pour être heureux » avec Manu Payet. Les médias s’amourachent du timbre savoureux de Joe : C à vous, Frédéric Taddeï chez Europe 1, Pascale Clark chez France Inter la réclament. Télérama, Rock & Folk, Elle, L’Express lui consacrent des articles élogieux.

C’est au Québec, à Montréal, qu’elle réalise son premier album « Dreams » avec Marcus Paquin (The National, Arcade Fire). Entre folk et soul, français et anglais, « Dreams » est un album d’amoureuse, qui vit entre fascination, possession et désir de liberté, plus que tout. Ce nouvel opus dessine les contrastes intérieurs de son auteure, dévoilant ses doutes et ses élans, à l’instinct, entre rêve et réalité. Un premier disque envoûtant d’honnêteté et de sensibilité, vibrant, vrai et solaire qui pourrait bien être l’une des heureuses surprises de la rentrée 2018.

HUGO BARRIOL

Il se nomme Hugo Barriol, il a 28 ans. Après un trophée aux Métro Music Awards, le jeune homme est depuis remonté au grand air, où le chanteur Alain Chamfort l’a embarqué en première partie de ses concerts. Après un voyage en Australie où il fait ses premiers pas en tant que « chanteur du métro », le jeune homme a prolongé l’aventure australienne dans le métro parisien : stations Bonne Nouvelle, Nation, Saint-Michel avant de se poser à Pigalle. Un tour de chant le matin, un autre à la sortie des bureaux, quatre heures de musique dans la journée où les chansons, compos personnelles nées de fractures sentimentales, se mêlaient aux réverbérations souterraines comme un inconscient vous rattrapant d’une voix puissante, rodée, arrachée. «Le métro m’a contraint à trouver ma voix, à aller puiser dans des recoins insoupçonnés. J’ai chanté des dizaines et des dizaines de fois les mêmes titres dont l’interprétation s’affinait au fur et à mesure.» 
Il sera de retour avec un nouvel album dès février 2019! Cordes majestueuses caressant le bois d’une guitare folk au tirant métallique, voix chaude, née des entrailles et balayant avec une assurance certaine une cartographie qui s’étend de Jeff Buckley à Bon Iver, de José Gonzalès à Thomas Dybdhal. 
Le premier titre à avoir été enregistré s’intitule On the Road. Si on le retient, c’est qu’il signe probablement le début d’une longue et fructueuse route!

Vous aimerez aussi…

14 Décembre 2019 / 20:00

TRYO